top of page
Rechercher

Les mécanismes de survie et la confiance en soi

En faite ce qui fait qu’une personne ne parle que très peu en société c’est la même chose qui fait qu’une autre va beaucoup parler et prendre toute la place. L’une est complètement effacée et l’autre prend toute la place, ce sont les deux faces d’une même pièce… le manque d’estime de soi !!! C’est-à-dire que dans les deux cas, les deux se voient sans valeur. Alors bien entendu il y a autant de façon et de stratégie pour arriver à se voir avec de la valeur, mais je vais te parler de celles qui peuvent s’observer un groupe et en société.

- Pour celle qui est ultra discrète : elle se voit tellement sans valeur, insignifiante et sans importance que cela ce voit dans son comportement en société complètement effacée et en passivité. Car forcément si elle se voyait avec de la valeur, avec une vraie place, alors elle participerait beaucoup plus. Je ne dis pas qu’elle serait extravagante ni ultrabavarde, mais il est évidant qu’elle ne ressentirait aucun gène à prendre la parole devant tout le monde. Du coup elle risque de développer des qualités en lien avec ceci, comme une extrême bienveillance, le faite de ne jamais couper la parole ou encore se rendre le plus facile à vivre, pas contraignante pour un sou, en recherche d’aider les autres, et elle va s’aimer pour ses qualités qui lui permettent de recevoir la reconnaissance des autres.


- Pour la seconde c’est un peu la même histoire : celle-ci se voit tellement sans valeur et insignifiante que le seul moyen de gagner un peu en estime de soi c’est d’être le plus sociable possible dans une sorte de proactivité, le ou la rigolote de service qui fait rire tout le monde, etc. Du coup une rivalité avec ceux qui vont prendre autant de place peu s’installer. Ici elle sait qu’elle a un peu de valeur lorsqu’elle fait rire les autres ou qu’elle voit que tout le monde gravite un peu autour d’elle, cette personne va s’aimer pour son Humour, sa sociabilité, son adaptation au contexte social, un peu comme un 4/4 qui va être tout terrain elle va mettre le masque social approprié en fonction du groupe auquel elle a affaire. L’inconvénient pour ces personnes c’est le sentiment de ne jamais être vraiment elle-même.


Mais au final aucune de ces deux personnes n’est vraiment elle-même ! Juste le faite d’avoir mi en place ces stratégies pour recevoir de la reconnaissance (ce qu’elles pensent être de l’amour), fait qu’elles ne sont forcément pas complètement elle-même.

Personnellement je me retrouve beaucoup plus dans le premier contexte, celui de la personne ultra discrète. Et ce que je peux te dire c’est que ce n’est absolument pas confortable, car on aimerait vraiment participer et prendre de la place, mais il y a comme un bras invisible qui nous retient.


Pour sortir de ça, il faut commencer par se voir avec de la valeur, tu n’es pas insignifiant(e), tu n’es pas rien du tout et tu mérites de prendre ta place, la place qui te revient, tout simplement parce que tu es là sur terre et que si tu es la c’est que tu as forcément ta place, donne-toi cette permission !


Pour l’autre facette de cette même pièce, tu dois également te voir avec de la valeur, moins participer ne veut pas forcément dire perdre le lien avec l’autre, être moins important(e) et ne pas être aimé des autres, des fois c’est même le contraire. Pour le coup t’empêchez de participer de temps en temps, prendre du recule et laisser justement les (discrètes) prendre un peu plus de place. Tout en te reconnectant à ta valeur, car exactement comme les (discrètes) si tu es sur terre c’est que tu as ta place et quelque part nul besoin de la revendiquer en prenant toute la place puisque profondément et es là et elle t’appartient 😉


29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page