Rechercher

L’harmonie et l’autonomie de l’estime de soi


L’harmonie : se situe dans les différents contextes ! Pro, perso, famille, ami, social etc.…et dans ces différents contextes je peux avoir autant de contextes que de niveaux différents de mon estime de moi et de ma confiance en moi. Si j’ai beaucoup de réussite et que je suis reconnu au niveau social et au niveau de mes compétences au travail j’aurai potentiellement plus d’estime de moi qu’en famille ou ça se passe très mal car dans mon rôle de père ou de mère je suis en difficulté. Et bien sûr ça peut être l’inverse.


Donc le but ici, c’est d’essayer de ne pas se concentrer sur un seul domaine de vie. Par exemple, le jour où je suis licencié et que je n’ai pas nourri mes autres domaines de vie, alors là je me sens plus bas que terre et je n’ai rien à quoi me raccrocher. C’est donc aussi pour ça que l’on peut trouver des personnes arrogantes car comme elles ne nourrissent que peu de domaine de vie, elles masquent leur manque d’estime dans d’autres contextes en se ventant de leur belle maison ou leur belle voiture, j’ai tel poste etc… parce que le reste ne va pas du tout. Dans ce cas là il est essentiel de nourrir tous ses domaines de vie pour atteindre un équilibre.


L’autonomie : c’est cultiver ma valeur intrinsèque. C’est se demander si ma valeur tient à des facteurs extrinsèques sur lesquels je n’ai pas vraiment la main, ou à des valeurs intrinsèques sur lesquels j’ai la main ? Un facteur extrinsèque par exemple, ça peut être : j’ai une haute estime de moi car j’ai une belle voilure, j’ai une belle maison, ou j’ai une belle femme, dans les deux sens ça marche ! Mais du coup qu’est-ce qui se passe si on me vole ma voiture ou que ma belle maison brûle ou que ma femme ou mon mari me quitte ? Qu’est-ce qui va se passer à l’intérieur de moi ? Est-ce que mon estime se maintient ou est-ce que tout s’écroule ?

Il est donc préférable de cultiver des facteurs intrinsèques, qui sont sous ma maîtrise et qui dépendent de moi. Ça peut-être par exemple : des valeurs qui sont importantes pour moi, comme la bienveillance, le respect, la générosité, et si j’ai l’impression de respecter ces valeurs qui me représentent, je gagne en estime de moi de façon intrinsèque, ce qui va venir renforcer l’image que j’ai de moi.


Très souvent, on a tendance à poser son manque d’estime de soi sur des choses intrinsèques et son estime de soi sur des choses extrinsèques. Absolument tout ce qu’il ne faut pas faire ! Malheureusement nous grandissons dans des environnements qui vont inévitablement nous amener sur cette voie ! Alors je voudrais te dire une chose : « déculpabilise un peu !!! ». Certes il y a des choses qui dépendent de toi dans ta propre évolution, mais il y a aussi des choses avec lesquelles tu as grandi qui ne dépendent pas de toi. Donc souffle un coup et ne reste pas sur (je suis comme ça parce qu’il s’est passé ça !) Demande toi simplement comment ton toi idéal serait, et qu’est-ce qui dépend de toi aujourd’hui pour y parvenir.


Surtout, autorise toi à résilier ton contrat avec ta culpabilité.


Parce que tu n’es : ni tes croyances, ni tes peurs, ni tes présuppositions angoissées…

Tu ne le réalises pas, non par mauvaise volonté, mais parce que le cerveau est quand même un outil super puissant pour te faire stagner en mode survie.


Donc non, tu n’es pas nul de ne pas venir seul à bout de tes schémas répétitifs et de ta mauvaise estime de toi.


Seul, il est quand même rare d’y arriver, parce qu’on a des angles morts.

Preuve en est que Éric Berne, le créateur de l’analyse transactionnelle, qui a mis en lumière la place des croyances inconscientes acquises dans la prime enfance, dans la constitution du scénario de vie…

Est quand même mort de son scénario de vie, parce qu’il a en a pris conscience trop tard… angle mort… difficile de se soigner seul …


Alors si tu te poses des questions sur le sens à donner à ta vie, si tu veux te retrouver toi-même et exploser ces contraintes imposées, tes croyances et tes peurs, vivre enfin sans limites, sans frein à main.


Viens m’en parler.

Je discuterai avec plaisir avec toi de tes défis, de tes problématiques, du sens à donner à ta vie pour te retrouver et retirer tes lunettes déformantes.


Et si c’est un match entre nous, et seulement dans ce cas-là, on pourra éventuellement discuter de comment bosser ensemble dans un futur proche.



Damien

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout