Rechercher

Timidité et confiance en soi


La timidité, d’où vient-elle ? Comment la combattre ?


Malheureusement la timidité est un handicap qui n’est pas pris en charge par la sécu ! Elle se manifeste très souvent dans l’enfance. Derrière nos comportements il y a un besoin et certains enfants ont besoin d’un temps d’adaptation supplémentaire pour se sentir à l’aise avec un inconnu, ce qui survient ensuite c’est la fameuse étiquette.


L’entourage va alors dire de cet enfant qu’il ou elle est timide en plaçant son comportement de réserve sur son identité (il, elle est timide). Ainsi comme l’enfant n’a pas de filtre pour remettre en question ce qui est dit, (car son cerveau n’a pas fini de se développer) il approuve et ancre ce comportement sur son identité.


Comme le cerveau adore se donner raison, pour des raisons de sécurité (ce qui est connu est sécurisant). Il va donc sans arrêt continuer son comportement et se confirmer qu’il est timide.


Pour combattre la timidité je vais ta parler de mon expérience!!!


J’ai été quelqu’un de très timide ! Durant mon enfance, j’avais cette sensation de peur et d’inquiétude à chaque fois que je devais demander quelque chose à quelqu’un. Sans le savoir mes parents me faisaient travailler dessus car c’était moi qui étais en charge d’aller chercher les baguettes de pain tous les dimanches à la boulangerie.


Je me souviens de ce stress et cette angoisse juste à l’idée de demander « deux baguettes bien cuites svp » je me répétais plusieurs fois mon texte dans la fille d’attente pour ne pas l’oublier à cause de la peur et finalement ça se passait très bien ! J’ai grandi et me suis orienté dans un domaine où je devais parler à beaucoup de personnes différentes, autant te dire la difficulté !


Mais ça m’a permis de combattre cette timidité. Je n’ai plus été timide depuis ce moment et me suis rendu compte d’une chose, j’ai malgré tout besoin d’un temps d’adaptation pour me sentir complètement à l’aise et c’est ok. Ceci-dit même si j’ai besoin d’un temps d’adaptation pour m’autoriser à faire des blagues ou des excentricités, je ne ressens plus de stress ou d’inquiétude à l’idée de m’adresser à quelqu’un que je ne connais pas.


Pendant un bon moment je me considérais timide car je faisais l’équivalence que comme je n’étais pas bavard et que je ne savais pas quoi dire aux autres, alors j’étais timide. Mais c’était faux ! J’ai profondément accepté le fait que je ne suis pas quelqu’un de très bavard en communauté, et la peur s’est envolée car je n’avais plus cette pression de devoir me forcer à faire quelque chose dont je n’avais pas envie, comme essayer de jouer le rôle du mec super sociable.


Voilà comment j’ai combattu ma propre timidité.

Tu n’es pas timide tu as un comportement de réserve car tu as besoin d’un temps d’adaptation supplémentaire. Si tu as profondément compris ceci et que malgré tout tu as des symptômes comme des tremblements de la sueur froide ou encore des maux de ventre ou autres.

Il y a peut être autre chose de caché derrière ça ! Cela peut être des croyances limitantes sur toi-même ou sur les autres, comme par exemple « On va me juger, les gens vont profiter de moi si je montre de la vulnérabilité ou encore je ne suis pas intéressant alors que les autres si ».

5 vues